S’activer en mode COVID-19

Publié le 3 novembre 2020, dans la catégorie Non classé

Depuis des mois, des termes comme pandémie, zone rouge et confinement hantent notre quotidien, nous donnant l’impression malheureuse de perdre le contrôle de nous-mêmes et de notre environnement. De nombreux regroupements de professionnels de la santé discutent ouvertement des conséquences qu’entraîne une diminution de notre niveau d’activité physique, comme la dépression, l’anxiété, le décrochage scolaire, ainsi que la perte de contrôle des maladies chroniques tels le diabète et les maladies cardiaques. 

Devant toutes les conséquences observées dans les consultations des patients des dernières semaines et des derniers mois, les membres de l’Association québécoise des médecins du sport et de l’exercice (AQMSE) croient qu’il y a urgence d’agir. Heureusement, tous s’entendent pour exprimer une solution commune à ces problèmes : bouger. 

Comme activité physique ne rime pas nécessairement avec compétition et sport de contact, nous croyons que tous, peu importe l’âge, peuvent dès aujourd’hui reprendre le contrôle et augmenter leur niveau d’exercice. Après tout, la population québécoise est reconnue pour ses capacités d’innovation et d’adaptation! Le Québec est capable de réévaluer ses manières de s’activer, tout en respectant les normes sanitaires en vigueur; c’est ce que nous croyons, en tant que médecins du sport et de l’exercice. Les idées ne manquent pas, que ce soit pour les familles, les professionnels en télétravail, les aînés ou les jeunes athlètes. Voici donc quelques idées pour vous permettre de vous activer.

  • Pour les familles
    • Organiser une journée d’activités qui étaient populaires lorsque les parents ou les grands-parents étaient jeunes : corde à danser, hula-hoop, marelle, élastiques, jeux de ballons (ballon chasseur, ballon carré, etc.).
    • Participer à un tournoi de basketball ou de soccer un contre un pour remporter le droit de ne pas faire la vaisselle le soir venu.
    • Créer une liste de musique entraînante pour augmenter la vigueur du ménage hebdomadaire.
    • S’inscrire à des cours de yoga ou de zumba virtuels lors de journées de mauvais temps.
    • Découvrir en famille de nouveaux sentiers pédestres à proximité, et en profiter pour faire une activité de géocaching.
  • Pour les travailleurs
    • Récupérer les précieuses minutes perdues des déplacements pour accompagner les enfants à l’école à pied le matin et au retour, ou faire une séance de jogging ou de marche rapide dans le quartier avant ou après une session de télétravail. 
    • Inciter les collègues en visioconférence à prendre de courtes pauses chaque heure pour s’étirer, s’activer ou sortir prendre de l’air quelques minutes.
    • Marcher dans la pièce lors de rencontres téléphoniques ne nécessitant pas que la caméra soit activée.
    • Stationner la voiture plus loin des entrées des commerces lors des courses.
    • Éviter les escaliers roulants et les ascenseurs, et opter toujours pour les escaliers.
  • Pour les aînés
    • Prendre des bâtons de marche pour poursuivre les sorties, peu importe la température, ou des semelles à crampons à l’approche de l’hiver. Le plein air reste une activité très sécuritaire en temps de pandémie!
    • S’inscrire au programme de prévention des chutes P.I.E.D des différents CLSC ou à des séances d’exercice d’équilibre, d’étirement et de renforcement.
    • Écouter de la musique dans les aires communes des résidences pour montrer ses meilleurs pas de danse et socialiser à distance sécuritaire.
    • Adopter un animal de compagnie pour se motiver à aller marcher.
    • Appeler les familles et êtres chers pendant les séances d’exercices pour s’entre-motiver.
    • Acheter un vélo stationnaire ou sinon un pédalier d’exercice pour s’activer quotidiennement.
  • Pour les athlètes et étudiants-athlètes
    • Développer certaines compétences individuelles, ou découvrir d’autres sports autorisés pour développer des aptitudes pour votre propre discipline : cours de yoga pour accroître la flexibilité, activités cardiovasculaires pour augmenter la performance future, méditation pour améliorer la concentration, etc.
    • Réserver un plateau sportif pour garder un contact avec votre sport et mettre en pratique les devoirs qui vous seront donnés par votre entraîneur tels les lancers francs au basketball, les lancers au but au hockey ou le contrôle du ballon au soccer. De l’information sur ce qui est ouvert est disponible sur le site Web des municipalités ou des établissements scolaires.
    • Lancer un défi à distance à ses coéquipiers, à son entraîneur, ou même à son médecin d’équipe pour garder aiguisé son esprit de compétition.

Plusieurs organismes et fondations à saveur bien québécoise proposent déjà de nombreuses solutions pour nous motiver et encourager nos proches à faire de l’exercice. Qu’il s’agisse des divers outils mis en place par le Grand Défi Pierre Lavoie, des programmes de Fillactive, du programme de marche urbaine de Ça marche Doc, des activités de la Fondation Laurent Duvernay-Tardif , de l’initiative Actif pour la vie, ou des ressources de ParticipACTION, nous sommes tous encouragés à bouger et disposons de tous les outils nécessaires pour nous y inciter! 

Nous invitons également les organismes municipaux à emboîter le pas en mettant au point des activités pouvant utiliser les espaces publics déjà existants et permettant de respecter la distanciation sociale, comme des défis d’observation ou de géocaching, des activités de randonnée en sentier balisé aux flambeaux le soir, et la promotion des clubs de marche. 

De nombreuses entreprises offrent également un service de location ou de vente à prix modique d’équipement de vélo, de ski de fond, de patins et de raquettes; tant d’activités qui peuvent être pratiquées en toute sécurité, et qui peuvent nous faire découvrir notre environnement, été comme hiver!

Par cette intervention, l’AQMSE désire tendre la main aux acteurs principaux de la santé des Québécois et Québécoises : eux-mêmes et elles-mêmes. Les mesures sanitaires que nous appliquons peuvent (et surtout doivent) s’allier à une diversité d’activités permettant de faire bouger les jeunes et moins jeunes. Le contexte de la pandémie actuelle est difficile pour tous, et il n’existe certes pas de solution parfaite pour le moment. Il ne faut plus attendre le retour à la vie normale, mais plutôt trouver des façons créatives afin de prendre votre santé en main dès aujourd’hui!